la chapelle de Thierhurst

Petite promenade en hiver au pèlerinage Marial de Thierhurst.
Le lieu de pèlerinage est isolé et se situe à l’emplacement du village disparu au 14e siècle de Tierheim.
Tous les ans, le 2e dimanche de septembre, une fête des moissons s’y déroule.Nous nous dirigeons vers la gauche de la chapelle pour emprunter le chemin de croix de 14 stations qui fait le tour de la chapelle afin de nous décharger progressivement des tensions accumulées ou autres effets indésirables pendant notre parcours.

 

 

 

Au fond en traversant un petit bois qui mène à une rivière, le Thierlach, tous les membres du groupe ressentent beaucoup d’énergies à un endroit au milieu des arbres, mais il convient de ne pas séjourner trop longtemps dans cet emplacement chargé d’histoire.
Le petit bois : La mémoire populaire raconte qu’à l’époque les paysans labouraient encore à la charrue, il leur arrivait de déterrer des pierres provenant de l’ancien village et même encore des ossements. Sur l’emplacement du village disparu pousse un petit bois appelé “Thierhurst” (Hurst veut dire “buisson”, “petite forêt”).

Puis nous reprenons le chemin de croix qui entoure l’église et nous arrêtons entre les stations 10 et 11 devant la sépulture de l’Abbe Eugène Vonarb (1872-1968).
Pendant 73 ans Eugène Vonarb né à Balgau était le fidèle gardien de la chapelle.
Le 2 Septembre 1968, il y mourut à l’âge de 96 ans . A 24 ans, il a quitté sa ville natale et s’était installé à Thierhurst. Surnommé “Uschen”(Eugène en alsacien), il a vécu là comme un ermite avec des ressources à partir d’un élevage modeste et d’un petit gîte loué à l’occasion à des pélerins. Ces bâtiments qu’il occupait et situés en annexe de la chapelle sont pratiquement restés à l’état des années 60.
Des récits de “protections” durant la guerre liés aux prières sur ce site (cf les ex votos) et de guérisons du temps où l’abbé s’y trouvait, circulent parmi les anciens villageois de la région.

Juste à côté, devant la grotte de Marie, nous ressentons aussi des vibrations. C’est l’endroit où nous pouvons avoir une petite pensée (positive à envoyer à des proches ou connaissances).

Nous nous retrouvons ensuite devant la porte de l’église pour nous décharger davantage des énergies non souhaitables accumulées afin de laisser la place à du neuf.

Comme la chapelle est fermée nous allons à droite pour passer devant les ex-votos.
Puis à l’arrière nous nous franchissons dans le respect, devant le mont des oliviers, “une porte” qui nous permet de monter en vibrations.

Enfin nous nous rechargeons également, derrière la chapelle.
Devant la belle statue de St Michel …beaucoup de vibrations là aussi.
“Elle a été créée par un sculpteur en 1939-40, au moment de la guerre où les habitants de la région avaient été évacués et que la zone était occupée par les troupes adverses. Cette statue de l’archange Michel, face à l’Est , terrasse le dragon de son épée de feu et porte un bouclier gravé “Quis ut Deus ?” est une question en latin signifiant “Qui est comme Dieu ?” Cette question dédaigneuse posée à une entité négative connue dans le christianisme est aussi une traduction littérale du nom Michel.
Petit rappel général : Saint Michel ne tue pas le dragon (la vouivre), mais le maîtrise.

Nous remercions ce petit havre de paix pour tout ce qu’il nous a donné.

Les liens :
Thierhurst.org
Heiteren.net